1, 2 et 3 novembre 2019

Témoignage d’un sympathisant actif

Philosophie et constat d’une campagne qui s’anime.
Dans cette première période de campagne, nous recueillons les avis des habitants en partant des besoins locaux, nous continuons à dresser notre liste des actions locales à mener et nous leur exposons les raisons pour lesquelles ils pourraient avoir envie d’adopter notre projet. Nous tissons des liens avec les habitants en organisant des réunions conviviales aux domiciles des particuliers. Nous faisons connaissance, les citoyens découvrent alors un Alain Bensoussan assertif, humain, sympathique, accessible, à l’écoute et qui sait transmettre son enthousiasme. Ces rassemblements sont l’occasion de promouvoir notre projet pour Quiberon. Les invitations sont réitérées dans les environnements respectifs selon le bon vouloir de chacun. Nos actions entreprises favorisent une image positive de notre projet et de notre équipe. Notre notoriété est ainsi acquise. Nous sommes l’équipe représentative de l’ensemble de la population. Nous souhaitons réussir notre projet pour rendre les Quiberonnais heureux. Notre communication est plus rapide, directe et participative. Nous avons une capacité d’écoute et nous sommes attentifs à ce que vous nous dites. Il s’agit pour nous et avec vous de rester en discussion et de régler chaque problème en coopération. Des débats physiques en conseils municipaux pourront être tenus chaque fois que nécessaire lorsqu’une question vous taraudera.
Une idée se confirme dans nos esprits : Alain est l’homme idoine de cette campagne électorale 2020 pour redonner à Quiberon l’impulsion dont elle a besoin pour l’empêcher de sombrer dans un déclin qui se confirme année après année. Les chiffres sont des alertes. Alain est seul sur la presqu’île à pouvoir inverser ce mouvement de régression observé statistiquement. Pour améliorer plus encore notre ville et nos vies, c’est le moment opportun d’agir et d’apporter du renouveau à Quiberon. Si nous ne modifions pas notre façon de faire, nous ne pourrons espérer obtenir des résultats différents. Nous sommes cette équipe audacieuse qui agira différemment.
Nos prédécesseurs ont un passé derrière eux, nous avons un avenir à partager devant nous.
Le projet d’Alain Bensoussan est réaliste. Il y a plusieurs années Quiberon vivait encore douze mois dans l’année (au temps de la pêche et sous Louison Bobet). Le métier d’avocat est de faire valoir les intérêts des autres et de trouver des solutions aux problèmes. Alain est intelligent, agile et il sait prendre des décisions rapides. Tout est dans le tout et réciproquement. Le but est de faire mieux que bien, car Quiberon c’est bien mais nous pouvons encore faire mieux. Il y a certes l’intelligence artificielle au cœur de notre projet mais nous n’omettons pas de revenir à l’essentiel : redonner une âme à Quiberon et se mettre dans une position humaine est tout aussi important. La connaissance des uns et des autres passent par les interactions sociales. Il est important de poser des questions et de renouer le dialogue avec l’ensemble de la population. Nous ne pouvons être amenés à en savoir davantage que si nous posons les questions aux personnes concernées. Seul celui qui sait ne pas savoir ira chercher l’information.
Pour les habitants le constat est clair : il y a cinq problèmes qui caractérisent l’environnement économique et social de Quiberon à savoir :
La ville est en perte d’essor – Quiberon est fermée les trois quarts de l’année, les 17% de chômage, le vide générationnel avec la disparition des jeunes de 25 à 45ans, le plateau de santé améliorable pour une population majoritairement vieillissante ainsi que les prix de l’immobilier qui montent parce qu’ils ne sont pas fixés par le marché de Quiberon mais par le marché de Paris = l’équipe Quiberon Passions avec Alain Bensoussan est capable d’y adresser des solutions.
Nous expliquons à nos concitoyens qu’Alain a obtenu l’investiture LaRem pour transformer au mieux ses idées en action. De plus, notre projet sera soutenu par des financements nationaux de l’intelligence artificielle par l’Etat. (Décision du Président de la république d’investir 5Mds € dans les nouvelles technologies – pourquoi pas à Quiberon ?) Nous pourrions également obtenir des subventions ainsi que des financements européens si nos citoyens nous accordent cette opportunité. Notre avenir dépend de vous. Les enjeux sont sérieux. Vous réalisez que ce n’est pas parce que le maire sera en face de vous qu’il pourra vous apporter des solutions immédiates. Il est évident qu’aucun maire ne peut résoudre les cinq problèmes de Quiberon en ne restant qu’à Quiberon. Alain pourra nous trouver des soutiens et aider Quiberon à grandir grâce à ses relations. Notre présence c’est la manifestation de nos actions et les solutions qui vous serons adressées et que nous vous adressons déjà par nos comptes rendus, nos visites et l’envoi de nos divers questionnaires afin de connaître plus précisément vos besoins.
En étant localement présents nos prédécesseurs n’ont pas amené de communication sur Quiberon. Nous vous montrons que les moyens de communication peuvent être multiples. Ce n’est pas la quantité du nombre de jours de présence physique d’un maire qui fera l’efficacité de son mandat mais l’apport réel de solutions qui vous seront données ainsi que la qualité des services déployés à votre attention. Alain a cette capacité à contacter qui il le faut et pouvoir transformer ses idées en actions. Nous sommes au XXIème siècle, c’est aussi aux générations à venir qu’il faut penser.
Quiberon pourrait devenir cette ville de référence du progrès pour tout le monde. Pour chaque innovation il nous faut des pionniers. Alain veut faire de notre ville une zone dans laquelle il fait bon vivre et dans laquelle nous pourrions vérifier sur site réellement ce qu’il se passe en appliquant notamment les seize objectifs de développement durable de l’ONU à Quiberon. A l’heure actuelle les expérimentations à propos de l’intelligence artificielle ont toutes étaient effectuées et tout fonctionne. Nous sommes en période de pré industrialisation. L’intelligence artificielle est la solution applicable à tous les domaines du quotidien.
Nous nous soucions de l’environnement (la propreté, les oiseaux seront un marqueur d’un environnement de qualité à Quiberon, nous souhaitons un territoire zéro pollution), l’urbanisme (Comme à Carnac, Alain pourrait créer une aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine), la santé (surtout axée sur la prévention pour maintenir les gens en bonne santé, baisser le niveau anxiogène en permettant un diagnostic plus rapide grâce aux télé cabines qui résolvent déjà 50% du problème, soigner nos petits-enfants et surveiller la santé des personnes âgées en alertant grâce à l’intelligence artificielle le personnel médical en cas d’urgence), la solidarité (regroupement des différentes structures : croix rouge, CCAS, restos du cœur, Saint Vincent de Paul, maison du répit pour les aidants, maison du clic pour toute assistance technique informatique et service de portage à domicile pour les commerçants, pour l’EPHAD un EPHAD davantage médicalisé et l’intelligence artificielle qui viendrait aux renforts du personnel aidant), l’économie (c’est en créant de la richesse qu’on améliorera la qualité de vie de tous en la répartissant et en augmentant les capacités de dépenses, nous avons réfléchi à une rentabilité de nos investissements et à la mise en place de mesures d’auto-financement), l’emploi et la formation (un territoire zéro chômage, un travail adapté à chacun d’entre vous, une école de codeurs et une école d’hydrothérapeutes, des activités vont disparaitre et d’autres vont émerger. Les emplois menacés seront ceux qui ne nécessitent ni empathie ni réelle créativité. Resteront donc les plus intéressants et les plus stimulants humainement et émotionnellement parlant. L’intelligence artificielle pourra nous libérer des travaux les plus répétitifs et les plus abrutissants et participerait ainsi à l’élévation matérielle et morale de la société), la sécurité (l’utilisation de moyens dissuasifs et la vidéo surveillance), la culture, les arts, le divertissement (Des activités culturelles et spectacles : humour et théâtre toute l’année, une boîte de nuit, Alain aimerait par exemple offrir aux quiberonnais le premier festival mondial du cinéma d’émotion et d’éducation à Quiberon, un festival propre à Quiberon), le bien-être (élaborer un pass sport sans contraintes administratives pour chaque personne souhaitant exercer de multiples activités), la mobilité et les transports (un service de bus gratuits et des navettes automatiques Quiberon-Auray, liaison maritime Quiberon-Carnac). Pour que nos jeunes puissent rester vivre sur Quiberon, nous utiliserons des mécanismes de primo accédant et des subventions, pour nos médecins nous appliquerons un zéro loyer, ils devront rester 10 ans et ne paieront rien. Comme vous pouvez le constater nous nous soucions de chacun d’entre vous. Notre projet c’est l’intelligence artificielle ET puis tout le reste. Notre équipe vous propose l’ensemble de ce qui est proposé dans les autres programmes par les autres candidats avec en prime une mise en application rapide de ce qui est annoncé à compter du lendemain où Alain sera déclaré maire de notre ville. Il sera à votre écoute et vous assurera un suivi continu. Alain est un homme de parole qui respecte ses engagements. Son curriculum vitae l’atteste pour lui et le rend plus que crédible pour assurer son rôle de maire de manière digne, juste, respectueuse et bienveillante au sein de notre commune à laquelle autant que nous, il est tant attaché.

11 octobre 2019

Rédigé par Julie Lameyse

Nous poursuivons notre objectif de proximité avec la population. Nous avons souhaité ce vendredi 11 octobre inviter les responsables de bars et restaurants aux fins de les entendre sur ce qui leur fait défaut au quotidien afin de, si nous sommes élus, pouvoir y remédier. Nous tentons de leur faire comprendre les enjeux de notre participation aux élections municipales de 2020 et de leur faire entendre les multiples intérêts de notre programme pour la commune. Au cours des échanges, nous constatons qu’il y a mésentente quant à la terminologie employée et une méconnaissance claire de ce qu’est l’intelligence artificielle. L’intelligence artificielle est le moyen le plus efficace pour régler tous les problèmes du quotidien mais les habitants semblent ne pas encore y avoir établi de liens. Nous réalisons que les gérants des bars ne sont ni entendus, ni soutenus et déçus de ce manque de considération. Alain annonce alors qu’il déclarera sur l’honneur lors de la première réunion publique le 22 novembre 2019 que les besoins quotidiens et essentiels de la population seront satisfaits et démontrera ses futures actions. Il est évident que nous devons servir nos concitoyens de la meilleure des façons. Cela est une des missions primordiales et prioritaires qu’une mairie se doit de mettre en place et il va de soi qu’un expert en droit sait comment gérer une mairie et a connaissance des attributions que lui confère son rôle de maire ainsi que de ce que sont les objectifs d’un bon fonctionnement du service public. Nous avons pris en considération leurs besoins d’améliorer le transport, la propreté, le ramassage des déchets, un ajustement des horaires, l’amélioration des infrastructures sportives et une nouvelle gestion des tarifs de parkings. Nous prenons connaissance par ailleurs de divers incidents regrettables tels qu’être inquiété par exemple du fait d’un panneau mal placé ou d’un parasol qui dépasse de quelques centimètres ou du souhait de mettre des plantes vertes sur une terrasse. Alain suggère alors en réponse d’outrepasser les inepties et d’appliquer du bon sens dans notre ville en déterminant et en différenciant ensemble à l’avenir ce qui est véritablement incongru de ce qui ne l’est pas. Nous ne verbaliserons que si cela est contraire à la bienséance. C’est bel et bien la somme des intérêts individuels qui aboutira au bien collectif dans notre belle ville de Quiberon pour un mieux-vivre ensemble et nous respecterons nos engagements.

28 septembre 2019

Rédigé par Philippe Morel

Le samedi 28 septembre 2019 nous avons convié les référents des quartiers de Quiberon à une réunion au Château Turpault afin de leur expliquer les grandes lignes de notre projet de campagne en insistant sur la réduction du chômage, le redynamisme de la ville, notre intérêt pour l’environnement et le développement durable, la création de plusieurs écoles afin que la tranche d’âge 25-35ans puissent rester vivre sur Quiberon ainsi que l’importance que nous accordons aux valeurs de bienveillance et de dignité pour accompagner notre communauté.  Nous leur avons communiqué à cette occasion notre volonté de venir rencontrer les habitants au sein de chaque village en vue de leur témoigner notre respect envers eux, répondre à leurs interrogations et les informer plus explicitement de nos actions à venir pour Quiberon. Lors de cet échange, nous avons entendu leurs réclamations concernant la dangerosité de la circulation à certains endroits et les nombreuses incivilités relevées par manque de communication ou de moyens dissuasifs efficients. Nous leur avons rendu compte qu’après dépouillement des questionnaires nous prioriserons les actions à mettre en place pour satisfaire les attentes et besoins de la population.

14 septembre 2019

Rédigé par Philippe Morel

Le samedi 14 septembre 2019 s’est tenu avec les membres de son équipe et quelques sympathisants un dîner au cours duquel Alain Bensoussan souhaitait partager ses rêves. Il nous fait alors part de ses ambitions pour Quiberon tout en restant en cet évènement volontairement évasif. Soucieux de partager sa vison d’un Quiberon prospère et généreux tout en restant à l’écoute des requêtes de chacun, Alain nous a fait prendre conscience du rôle que nous pourrions tenir dans cette empathie collective et solidaire. C’est l’enjeux d’une campagne municipale que de trouver dans le macro ce qui convient le mieux au micro et prendre conscience de notre capacité à transformer les idées en actions.